Hubert Falco

Maire de Toulon
Président de Toulon Provence Méditerranée
Ancien Ministre

Retour sur la nouvelle conférence économique de la Métropole TPM

  • 9 juillet 2020

Ce matin au Palais du Commerce et de la Mer, nous étions réunis avec les nombreux partenaires économiques et institutionnels de notre territoire de Toulon Provence Méditerranée pour la nouvelle conférence économique de notre Métropole.

Cette deuxième conférence était l’occasion de mesurer les avancées depuis notre première réunion du 4 juin où était réunis à mon initiative l’ensemble des collectivités locales, des représentants de l’état, des chambres consulaires et des partenaires économiques.

Au sortir d’une crise sanitaire inédite qui a plongé notre économie dans une paralysie de plus de deux mois et ébranlé cruellement nos entreprises, c’est un pari audacieux que nous avons fait ensemble le 4 juin dernier. Nous avions lancé un signal fort, celui d’une solidarité collective, d’un « pack varois » en ordre de marche.

Le pari d’envoyer un message d’espoir et de confiance à chacune de nos entreprises en mettant tout en œuvre pour soutenir et relancer notre économie territoriale. Ce pari difficile, nous voulons le réussir ensemble, nous allons le réussir ensemble !

Si cela est possible aujourd’hui, c’est grâce à la mobilisation et au travail de chacun de ces acteurs, et à leur adhésion à cette initiative. Je remercie à cet égard tout particulièrement notre agence de développement économique, TVT Innovation, ainsi que le Conseil de Développement TPMà qui j’ai confié la mission d’organiser ce travail coopératif.

Merci également au Président du Tribunal de Commerce de Toulon qui a pleinement joué son rôle de médiateur au sein de ce collectif.

Conformément à ce qui avait décidé le 4 juin dernier, un comité de pilotage s’est immédiatement mis au travail. Différents ateliers ont été mis en place et en un minimum de temps, grâce à l’énergie et à la volonté de tous, trois réunions du comité de pilotage se sont tenues durant ce mois de travail intense.

La période que nous vivons nous impose de plus fortes exigences encore qu’à l’accoutumée mais chacun des partenaires de ce collectif les accepte et les partage.

Avoir des exigences nouvelles signifie que l’on avance les yeux ouverts, que l’on se parle vrai, que l’on s’adapte aux évolutions. Qu’au lieu de subir et de se lamenter, on se serre les coudes, on se remet en question et on se projette dans l’avenir. Voilà ce que signifie la résilience territoriale dans laquelle nous sommes tous engagés.

Le 4 juin dernier, nous avions décidé ensemble de différents axes sur lesquels notre comité de pilotage et nos ateliers ont travaillé.

Il en ressort que le guichet unique, cette cellule d’orientation et de soutien aux acteurs économiques que nous avons créé pendant le confinement, sera pérennisé.

Au travers d’une grande campagne de communication initiée par la Métropole que nous avons dévoilé ce matin, nous mettons également en avant l’importance de la consommation locale et des circuits courts.

Cette campagne « Soutenons notre économie, consommons local », qui devra être adoptée par chacun des partenaires, là est la condition de son succès, sera déclinée sous toutes formes (affichage, stickers, goodies, …).

À côté de la mise en œuvre de ces premières actions décidées lors de la conférence du 4 juin dernier, de nombreuses et nouvelles propositions ont vu le jour dans les ateliers.

Tout d’abord la mise en place avant la fin de l’année d’une plateforme mutualisée de centralisation de l’information « marchés publics » de l’ensemble des collectivités sur le site internet de TPM pour accompagner les PME de notre territoire.

Nous devons éviter que des emplois disparaissent pour de simples raisons administratives. La commande publique doit être accessible à tous. Nous devons rendre plus accessible la commande publique à nos entreprises locales.

Nous devons mettre en place rapidement des mesures de soutien, des mesures de bon sens, des mesures d’assouplissement, sans coût financier supplémentaire, afin de relancer les marchés publics locaux.
Parallèlement, des actions de formations seront organisées pour une montée en compétences de nos entreprises locales.

Nous allons également créer un bureau des congrès et des tournages. Nous sommes dans le premier département touristique de France hors Paris. Nous sommes le territoire du Var qui accueille le plus de touristes. Nous le savons, l’attractivité d’un territoire passe par la vitalité de son tourisme et notamment son tourisme d’affaires.

En complément de ce que nous mettons déjà en place pour les acteurs du tourisme, nous allons nous structurer davantage encore pour jouer pleinement notre partition en matière de tourisme d’affaires et faire également en sorte de devenir un acteur important pour l’accueil de tournages de films et de séries.

La Métropole de Toulon en lien avec l’office de tourisme métropolitain, le Palais Neptune, le Forum du Casino de Hyères et l’ensemble des acteurs du tourisme ont donc décidé de créer son bureau des congrès et des tournages qui sera pleinement opérationnel au 1er janvier 2021.

Ces deux domaines génèreront des retombées économiques directes importantes sur l’ensemble de notre territoire.

En ce qui concerne, la taxe d’apprentissage qui est versée par nos entreprises, nous estimons qu’elle devrait revenir prioritairement à notre territoire, vers nos établissements d’enseignement supérieur, nos établissements secondaires ou nos organismes de formation.

Nous proposons donc de coordonner nos actions pour assurer une large diffusion de la liste des établissements métropolitains habilités à recevoir la taxe d’apprentissage (versement des 13%) afin d’inciter les entreprises de la Métropole à effectuer ce versement sur le Territoire.

Ensuite, nous l’avons vu fortement durant la période de confinement, la question de l’approvisionnement en produits issus du maraîchage local est une forte attente de nos concitoyens. Nous allons accompagner cette démarche de manière volontariste.

Nous avons d’ailleurs appris il y a quelques jours que le projet Alimentaire Territorial de la Métropole, lancé en 2019, en partenariat avec la Chambre de l’Agriculture du Var, récompensé par la qualité de son travail, vient d’être lauréat de l’appel à projet national et reconnu comme innovant !
Nous allons le déployer immédiatement en collaboration avec la Chambre d’Agriculture, Agribiovar et la Safer. Cela permettra notamment à nos collectivités de consommer local pour leurs besoins alimentaires collectifs (cantines scolaires, crèches, …)

Le 4 juin dernier, nous étions le premier territoire de la région à réunir l’ensemble de ses forces vives pour travailler en équipe à faire face aux difficultés économiques liées à la crise du COVID qui s’annonçaient.

Ce travail en équipe et ce partenariat gagnant-gagnant sont l’une des forces de notre territoire. C’est d’ailleurs ce partenariat qui fait de notre territoire celui de la région qui créé le plus d’activités depuis 2013.

C’est ce partenariat qui a incité le privé à investir 3 milliards d’euros sur notre territoire durant les 10 dernières années, quand le public en investissait lui 1 milliard.

Dans la période difficile que nous venons de traverser chacun a pu mesurer combien « faire ensemble » était plus efficace que de laisser chacun agir de sa propre initiative. Nous avons entre nous un dénominateur commun : nous vivons sur le même territoire et nous y sommes profondément attachés.

Nous souhaitons avec mes collègues Maires que ce partenariat se développe davantage encore afin que les acteurs du monde économique puissent continuer à être force de propositions pour développer notre territoire.

Chacun a un rôle à jouer dans son domaine de compétence, dans ce collectif que nous animons ensemble.

Chacun devra faire ce qu’il a à faire, là où il doit le faire ! C’est ça une équipe, c’est ça un pack fort et soudé ! Et pour que ce pack reste fort, il faut que chacun reste à sa place. Un ailier n’est pas un pilier. Un avant n’est pas un arrière !

Avec mes collègues Maires, nous prendrons comme nous l’avons toujours fait nos responsabilités. Un élu se doit d’écouter, un élu se doit d’entendre mais un élu, dans le respect de la démocratie, se doit aussi de décider, dans chacune de ses communes, sur chacun de ses territoires et nous n’avons absolument pas l’intention de nous dérober !

Dans cet esprit que nous allons continuer à travailler en équipe, sans créer bien sûr de nouvelles structures, ce serait inutile car elles sont de surcroit déjà trop nombreuses, trop lourdes et trop souvent illisibles pour nos concitoyens.

Rendez-vous est désormais fixé à l’automne 2020 pour la troisième Conférence Économique du territoire durant laquelle de nouvelles mesures seront ainsi présentées.

D’ici à cette échéance, notre comité de pilotage et ses composantes poursuivront bien évidemment leurs travaux et leur tâche essentielle pour notre territoire.

Ensemble, mobilisons-nous, retroussons-nous les manches, soyons réalistes, imaginatifs et combatifs, restons unis et solidaires et nous sortirons renforcés de cette crise économique rude qui s’annonce.

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Articles suggérés

visuel_agmairesduvar

Hubert Falco élu à l’unanimité Président des Maires du Var

L’association des 153 maires du var était réunie ce matin pour élire son président et son conseil d’administration. Sur proposition de Jean-Pierre Veran, président sortant, …

Lire la suite →
visuel_parcdescedres

Le Parc des Cèdres, un havre de verdure de 7000 m² entièrement rénové

Après plusieurs mois de rénovation, le Parc des Cèdres, situé rue Félix Mayol, tout près du collège Pierre Puget, a rouvert ses portes cette semaine …

Lire la suite →
video_cm21juillet

Le Conseil Métropolitain du mardi 21 juillet 2020 en vidéo

Ce mardi 21 juillet 2020 se déroulait une nouvelle séance du Conseil Métropolitain de Toulon Provence Méditerranée. Cette séance n’était pas ouverte au public en …

Lire la suite →

Hubert Falco

Maire de Toulon
Président de Toulon Provence Méditerranée
Ancien Ministre