Hubert Falco

Maire de Toulon
Président de Toulon Provence Méditerranée
Ancien Ministre

Hubert Falco élu à l’unanimité Président des Maires du Var

  • 22 juillet 2020

L’association des 153 maires du var était réunie ce matin pour élire son président et son conseil d’administration.

Sur proposition de Jean-Pierre Veran, président sortant, Hubert Falco, Maire de Toulon, a été élu à l’unanimité Président des Maires du Var.

Hubert Falco s’est engagé à faire entendre haut et fort la voix unitaire du Var, de ses territoires et à défendre chacune de ses 153 communes.

Il s’est engagé à travailler, travailler et encore travailler en équipe, face aux difficultés économiques et sociales qui attendent notre pays, pour trouver des réponses simples, précises, efficaces et pragmatiques aux difficultés de nos territoires et de nos concitoyens.

Il s’est engagé tout simplement, à travailler davantage encore au service de la vie des gens, de la vie des varoises et des varois.

C’est avec émotion que je voudrais tout d’abord vous remercier, mes chers collègues pour la confiance que vous me témoignez, ce matin à Vidauban, la commune de mon ami Claude Pianetti.

Je vais mettre toute ma volonté, toute mon énergie, mon expérience, soyez en sûr, au service de nos territoires afin de ne pas les décevoir.

Je voudrais remercier Jean Pierre Veran et toute son équipe pour le travail effectué à la Présidence de notre association des Maires du Var.

Nos 153 territoires rassemblés représentent le plus beau département de France, le Var, ce département auquel nous sommes tous très attachés, le département le plus touristique, de France après Paris. NOTRE département à tous, de l’Est à l’ouest, du Nord au Sud, du Verdon à la Méditerranée, du plus petit village à sa ville-centre, Toulon, avec chacun notre identité, riche de nos spécificités, rassemblés, solidaires, dans un esprit collectif ou l’égoïsme, l’individualisme n’ont pas leur place et doivent laisser place à la seule complémentarité.

Nous parlons tous, avant tout, « Var », ce Var qui est dans nos cœurs.

De Riboux à Bargème, de Saint Raphael à Saint Cyr, dans chacune de nos communes, nous sommes avant tout Varois et fiers de l’être. Nous le sommes surtout, Varois, dans nos cœurs.

Notre parti, à nous, les maires, c’est le parti de l’humain ! Le parti de toutes celles et tous ceux qui vivent leur commune au quotidien.

Nous, les maires, nous ne sommes pas des élus comme les autres. Nous devons conjuguer,  au service de l’intérêt général, travail, bon sens et pragmatisme.

Un maire doit prévoir, s’adapter, rassurer, assurer, anticiper, organiser, écouter, dialoguer et enfin il doit assumer ! Et il doit assumer, qu’il soit maire d’une grande ville ou d’un petit village rural, et parfois même, assumer les décisions des autres…

Assumer, c’est ce que nous avons tous fait durant cette terrible crise sanitaire qui n’a pas son équivalent dans notre histoire.

Deux jours après le premier tour de l’élection municipale, le monde entier s’est confiné. L’économie mondiale s’est arrêtée mais nous, les maires qui étions aux responsabilités, dans toutes les villes, dans tous les villages de France, nous avons continué à assumer.

De décrets en ordonnances, d’ordonnances en arrêtés, il a fallu organiser la survie de  nos communes et animer les cellules de crise sanitaire, afin d’être à la hauteur de nos magnifiques soignants.

Il a fallu prendre en charge les plus fragiles, nos personnes âgées, nos enfants, dans nos écoles.

Il a fallu apporter des réponses aux problèmes rencontrés par nos concitoyens,

Il a fallu assurer la continuité du service public, avec des personnels dévoués,

Il a fallu répondre aux demandes de l’Etat dans l’épreuve, à l’écoute des préfets.

Nous avons tous été des relais sans faille, et nous avons, à cette occasion, pu rappeler à ceux qui nous gouvernent ce qu’était le rôle d’un maire !

Nous leur avons démontré, {et nos concitoyens, eux, le savent bien), qu’un maire n’est pas un élu comme les autres !

Nous sommes véritablement tous des enfants de la Démocratie.

Oui, mes chers collègues, ce lien, cette relation à l’autre, ce sens du service public, de l’intérêt commun, qui nous pousse toujours à rechercher, à aider, à améliorer la vie des gens, est enfin reconnu sur tous les territoires de France.

Et avec la reconnaissance des Maires, ce sont aussi nos territoires qui sont enfin reconnus ! La France des territoires symbolisée par ce couple « Maire / Préfet ».

Voilà les raisons essentielles pour lesquelles, à la demande de bon nombre d’entre vous, aujourd’hui, avec vous tous, mes 152 collègues sans exclusivité, je décide de m’engager à la tête de l’association car soyez-en persuadés, demain ne ressemblera pas à hier, ni à aujourd’hui. La rentrée sera rude.

Je m’engage tout simplement parce qu’il est de mon devoir de faire entendre notre département, nos territoires. Il est de mon devoir de les faire respecter, de les faire comprendre et de les faire entendre.

Il est de mon devoir de travailler avec vous à la prise de conscience par nos dirigeants de l’efficacité de nos échelons de proximité car chaque fois que notre pays traverse des difficultés, nos communes savent trouver des réponses simples, précises, efficaces et pragmatiques.

Dans le Var, des épisodes difficiles, nous en avons traversés un certain nombre durant les dernières années, et à chaque fois, nous avons su répondre présents, à la grande satisfaction de nos populations.

Aujourd’hui, à l’heure où il est question de lancer une nouvelle étape de la décentralisation (ce dont nous ne pouvons que nous en réjouir tant les enjeux sont importants et les besoins de nos concitoyens de plus en plus pressants), il est normal que je m’investisse pour mettre au service de ce département qui m’a tant apporté, toute mon énergie, toute ma volonté, toutes mes connaissances.

Nombreux sont les points sur lesquels cette réforme est attendue :

1/ La prise en compte du principe de réalité territoriale afin qu’il devienne un principe constitutionnel tout en conservant, bien sûr, le contrôle de légalité de l’Etat prévu à l’article 72 de la Constitution.

2/ Le principe de concertation préalable et de compensation financière devrait également être adopté, avec la compensation intégrale des compétences exercées au nom de l’Etat.

  • Coup d’arrêt à l’amputation des Dotations
  • Compensation des crédits COVID
  • Compensation de la taxe d’habitation

Cette prise en compte de la réalité territoriale devrait permettre l’adaptabilité des normes étatiques à la réalité de chacune des collectivités

3/ Assouplissement des règles des marchés publics, sans transgresser les règles de mise en concurrence et les dispositions européennes

Favoriser les circuits courts et le tissu économique local en modifiant les seuils. Dans ce cadre, il sera indispensable d’adapter notre législation

4/ Demain, les communes doivent bénéficier du statut d’acteurs majeurs dans un système décentralisé, ce qui me semble plus que légitime.

Pour tout cela, il faut d’abord refonder une relation de confiance entre l’Etat, les collectivités et les territoires car la gouvernance qui existe entre le pouvoir central et les collectivités est encore trop imprégnée d’un centralisme jacobin et la complexité des normes constitue bien souvent une entrave au développement.

Chaque fois que notre pays traverse des difficultés {et cette rentrée de septembre, je le répète, sera dure, aussi bien économiquement que socialement), nos communes savent trouver des réponses en termes de solidarité naturelle, de réalisme, d’efficacité.

Voilà, entre autres, toutes les raisons qi me poussent plus que jamais à m’engager à vos côtés.

Ces réponses, avec l’association des maires du Var, avec vous toutes et vous tous, je souhaite qu’elles soient collectives.

Nous les donnerons ensemble, pour nos 153 communes, pour l’ensemble de nos concitoyens, pour notre département, le Var et, si vous le permettez également, avec notre territoire, pour la France, car la France, tout simplement, comme nos communes, nous l’aimons.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Articles suggérés

visuel_parcdescedres

Le Parc des Cèdres, un havre de verdure de 7000 m² entièrement rénové

Après plusieurs mois de rénovation, le Parc des Cèdres, situé rue Félix Mayol, tout près du collège Pierre Puget, a rouvert ses portes cette semaine …

Lire la suite →
video_cm21juillet

Le Conseil Métropolitain du mardi 21 juillet 2020 en vidéo

Ce mardi 21 juillet 2020 se déroulait une nouvelle séance du Conseil Métropolitain de Toulon Provence Méditerranée. Cette séance n’était pas ouverte au public en …

Lire la suite →
visuel_illuspolice

Nouveau règlement de compte aux Œillets : le Ministère de l’Intérieur m’a entendu !

Cette nuit, un nouveau règlement de compte a eu lieu dans la cité des œillets, à Sainte Musse, à proximité de notre hôpital. Une fois …

Lire la suite →

Hubert Falco

Maire de Toulon
Président de Toulon Provence Méditerranée
Ancien Ministre